9 bis rue Montenotte - 75017 Paris - Tél : 01.40.68.78.78 - Fax : 01.40.68.78.85 - E-mail : info@agil.asso.fr
 

ACTUALITÉS

15/07/2008

Editorial : Philippe Parini : Puissance et Influence

Pour simprgner de lampleur du dficit et de la dette du pays, sabreuver la source officielle suffit :
- Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France, considre que la situation nest pas tenable et que lendettement accru pour financer des dpenses courantes est conomiquement inefficace et moralement injuste .
- Philippe Seguin, Prsident de la Cour des Comptes, dmontre que le dficit budgtaire nest nullement conjoncturel mais quil est de nature structurel et que labsence de matrise des finances publiques rduit nant les marges de manuvre pour financer les dpenses de solidarit et les investissements de prosprit.
Ce constat, qui ne date pas dhier, justifie la Rvision Gnrale des Politiques Publiques(R.G.P.P.) que le Gouvernement a engage, savoir la rforme la plus profonde de lorganisation tatique depuis la fondation de la Vme Rpublique.
Quant la mthode, il ny a rien de nouveau sous le soleil. Dj, il y a plus de quarante ans, sinspirant du modle amricain dit P.P.B.S. (Planning, Programming, Budgeting System), la France stait adonne la R.C.B. (Rationalisation des Choix Budgtaires). Ainsi, aprs une priode de jachre, la R.G.P.P. nest quune nouvelle appellation dun processus qui devrait tre permanent.
Selon lAPRAT (Association de 22 cabinets de conseils soit 2 500 consultants) rformer lEtat exige non seulement dadopter des dcisions hardies mais aussi de mener une rvolution dans les esprits : lHomme compte plus que la mesure quil est charg dappliquer. Aussi, lAdministrateur de lEtat, bard de croyances voire de certitudes, doit se muer en Manager Public convaincu de la ncessit de faire voluer les pratiques quil a observes jusqu' ce jour. A cet gard, lENA a dj intgr le fait que le Haut Fonctionnaire ne peut plus se contenter de connaissances essentiellement juridiques et techniques, aussi, elle a largi son recrutement et enrichi son enseignement.
La R.G.P.P. a pour priorit dallger lorganigramme du Ministre de lEconomie ; ce projet nest ni de gauche ni de droite, il fut envisag sous Lionel Jospin mais diffr cause de mouvements sociaux au got amer pour Christian Sautter, phmre Ministre de ce fait.
Cette rorganisation ministrielle consiste en la fusion de la D.G.C.P. et de la D.G.I. donnant naissance la D.G.F.P. (prs de 130.000 Agents) avec sa tte le premier Directeur Gnral des Finances Publiques, savoir Philippe Parini. Le regroupement de ces Directions dj intervenu au sein du Ministre conduit au niveau dpartemental lapparition de Directions locales unifies intgrant les anciennes Trsoreries Gnrales et les anciens Services Fiscaux, avec dun ct des S.I.E. (Services des Impts aux Entreprises) destins aux personnes professionnelles et, de lautre ct, des S.I.P. (Services des Impts aux Particuliers) rservs aux personnes prives.
Pour relever ce dfi, Philippe Parini est la personnalit qualifie ad hoc. Certes, il nest pas un produit de lascenseur social mais, bien que tout trac et format, son trajet force le respect. En effet, il est un enfant issu du srail, n politiquement correct, susceptible dillustrer les uvres de Pierre Bourdieu : Les Hritiers, la Reproduction, la Noblesse dEtat... Originaire de louest parisien, fils dun Haut Fonctionnaire des Finances, son parcours est sans dtours : Droit, Science Po, lENA. Une ducation classique, plus latine quanglo-saxonne, tourne vers lrudition, ladministration : lHistoire, les Lettres tout ce qui concerne les Humanits, la Chose Publique. Ainsi, grce son milieu ambiant mais aussi, quand mme, son mrite incontest, conforme son destin, il est devenu un grand commis de lEtat. Le Service Public est sa religion, la Raison dEtat guide son action. Etre une minence grise, digne de son pre, reconnue par ses pairs ft, demble, son dessein : il est atteint.
Sobre et solide, il ne saventurerait pas, tel son Ministre de Tutelle, descendre en rappel la faade de Bercy entour de pompiers et de photographes ; sa dmarche sinspire plutt de la devise du pote grec Eschyle : la mesure est le bien suprme . Il vise la comptence claire, il fuit lextravagance mdiatise.
Ayant effectu toute sa carrire dans le mme Ministre, dabord rue de Rivoli puis Bercy (Directeur du Personnel, Secrtaire Gnral , T.P.G) le MINEFI est sa maison, il lincarne merveille ; bien sr, sa nomination rjouit le SNUI (Syndicat Unifi des Impts) car il connait la boutique et il sait mettre de lhuile dans les rouages . Bref, du fait de sa puissance et de son influence, il ne peut que russir because he is the right man, at the right place, at the right time.

Pascal RIGAUD
Prsident Fondateur
Expert Comptable
Commissaire aux Comptes

Autre actualité ]

 
9 bis rue Montenotte - Paris 75017 - métro : Charles de Gaulle Etoile ou Ternes
tél. : 01 40 68 78 78 - fax : 01 40 68 78 85
E-mail : info@agil.asso.fr