9 bis rue Montenotte - 75017 Paris - Tél : 01.40.68.78.78 - Fax : 01.40.68.78.85 - E-mail : info@agil.asso.fr
 

ACTUALITÉS

15/04/2009

Editorial : A qui profite la crise ?

Question est viter ! Au lieu de sgarer, il est prfrable de se concentrer sur sa propre quation : comment se protger, sadapter, se projeter ?
Sauf pour les adeptes de la politique de lautruche, la dtrioration acclre de lconomie nest pas une surprise, seules son heure et son ampleur taient mconnues, pass le choc, il faut apprhender la situation, cerner lvolution.
En effet, la crise couvait :
- en vingt cinq ans, du fait du dficit budgtaire structurel (dornavant 3,5 % du PIB), la dette publique a tripl pour dpasser 60 % du PIB, du fait de la conjoncture dpressive, le dficit pourrait approcher 10 % du PIB, la dette pourrait friser 100 % du PIB !
- en vingt ans, la part de la valeur ajoute attribue la rmunration du travail est reste globalement gale 65 % mais, dune part, entre les entreprises, le partage de cette rmunration est moins quitable, plus on sloigne du donneur dordre (la Multinationale), plus on se rapproche du sous-traitant ( la PME) , moins le travail est rtribu ; dautre part, au sein des grandes entreprises, des dirigeants se sont octroys des moluments plus proches d une captation dlibre (parachute dor, retraite chapeau) que dune rmunration justifie.
- en vingt ans, en raison du chmage massif, la rmunration nette sest dtriore de cinq points au profit des cotisations sociales, en dix ans la fiscalit tatique est reste stable (17 % du PIB) mais la fiscalit locale sest envole (de 7 % 11% du PIB) : la taxe dhabitation peut dpasser lIR ! mais la para-fiscalit a explos : 9 contribuables sur 10 payent plus de CSG que dIR !
Bref, au-del de la crise bancaire qui incombe la communaut financire, le pays a trop tard quant lassainissement des finances publiques et la rduction des ingalits sociales : en dix ans, la dette franaise sest accrue de 5 points, celle de la Zone Euro a diminu de 7 points ; en dix ans, le revenu net des 90 % des Franais les plus pauvres a stagn tandis que celui des 10 % les plus riches a augment de prs de 9 %.
Certes, le monde daprs ne sera pas identique lre davant, mais selon le chef conomiste du FMI, au mieux, il faudra 3 5 ans pour retrouver un niveau dactivit comparable celui des annes passes. Au cours de cette priode, pour contenir la dette publique et assurer la paix civile, il semble raisonnable de supposer : une rduction limite de la dpense publique ; une augmentation sensible des contributions sociales et fiscales ; une lgre dflation suivie, ds lamorce dune reprise, dune inflation modre car maitrise (nuisible pour le prteur, salvatrice pour lemprunteur), un allongement de la dure du travail et, bien sr une complexit maintenue voire accrue.
Pour traverser le gu, avec des honoraires brids, supprims ou impays, plus que jamais, il parait opportun dopter pour la culture du cash et de la simplicit, savoir, prserver les entres de trsorerie plutt que de tenter daccrotre un patrimoine improductif (le flux de liquidits plutt que lavoir invendable), ne pas cder aux sirnes fiscalo-mdiatiques en cartant les remdes en apparence tentants mais incertains quant leur dnouement (la certitude de la disponibilit immdiate plutt que le mirage dun gain futur ventuel).
Ainsi, pour survivre :
- quant sa carrire, il faut savoir, dans lurgence, revoir ses aspirations, inflchir sa trajectoire, accepter un emploi moins prometteur, moins rmunrateur ; dans la dure, envisager de travailler jusqu un ge plus que canonique en sorganisant en consquence donc longtemps lavance
- quant ses placements, il faut savoir se contenter de scuriser et de faire fructifier sa trsorerie au faible taux du march montaire plutt que de sobrer en achetant au hasard, sous prtexte dune carotte fiscale, un appartement dans une sous-prfecture peine connue, avec des loyers hypothtiques, des chances certaines, une gestion pesante, une valeur vnale parfois infrieure au capital emprunt ; plutt que dinvestir la va-vite, pour minorer son ISF, dans une entreprise peine ou mal analyse, forcment vulnrable, dont les parts sont bloques pendant cinq ans puis cessibles un prix inconnu voire nul en raison de ltroitesse du march.
Nanmoins, dans les circonstances actuelles, le Libral peut droger la rgle dor de la trsorerie sacralise si et seulement sil sagit dinvestir avec discernement soit dans son outil de travail, soit dans son logement dhabitation. En effet, ce jour, la ngociation est en faveur de lacheteur, les prix baissent encore, les taux sont au plus bas, aussi, profiter dune fentre de tir, piocher dans sa rserve de prcaution, pour mettre le pied ltrier ou pour accder la proprit est un risque qui mrite dtre encouru.

Autre actualité ]

 
9 bis rue Montenotte - Paris 75017 - métro : Charles de Gaulle Etoile ou Ternes
tél. : 01 40 68 78 78 - fax : 01 40 68 78 85
E-mail : info@agil.asso.fr